Auto-isolement : sur la fièvre de la cabine

Posted Jan 01, 1970, Category : Conseils

En cette période éprouvante de pandémie mondiale, de plus en plus de personnes trouvent des moyens de travailler et de vivre à distance. Les cabanes en rondins sur mesure s'avèrent être une excellente solution à l'auto-isolement, notamment en Europe et en Amérique du Nord. Qu'ils se présentent sous la forme d'un maisons en bois massif lamellé-collé, cabanes en rondins standard ou comme bureaux de jardinage - Les cabanes en rondins semblent être un excellent moyen de créer un espace isolé. Elles peuvent garantir l'intimité, améliorer la productivité et la sécurité des objets liés au travail.

Cependant, il y a un sujet que peu de sources couvrent pendant cette pandémie mondiale - la fièvre de la cabine. C'est un terme que beaucoup d'entre nous ont entendu, mais que nous n'avons probablement jamais connu ou rencontré. C'est pourquoi, dans cet article, Eurodita a décidé de vous présenter la fièvre de la cabine : ce qu'elle est, quels sont les symptômes et comment on l'a appelée ainsi.

Qu'est-ce que la fièvre de la cabine ?

Dans les termes les plus courants, la fièvre des cabanes est une irritabilité ou une agitation angoissante et claustrophobe provoquée par le fait d'être coincé dans un endroit isolé pendant de longues périodes. Les meilleurs exemples sont les sous-marins, l'isolement cellulaire et les cabanes en rondins isolées - d'où le nom. On pense que le nom provient de personnes vivant dans des conditions hivernales froides et difficiles, dans des cabanes en rondins ou des communautés isolées.

Bien qu'elle soit directement causée par l'isolement, la fièvre des cabanes peut toucher aussi bien des individus que des groupes de personnes. Le facteur clé est l'isolement par rapport à une socialisation plus large et au plein air.

Quels sont les symptômes ? 

Séjourner seul dans des cabanes isolées, faites sur mesure ou maisons mobiles personnalisées peut être un défi. Cela vaut aussi bien pour les personnes seules que pour les familles et les groupes de personnes. C'est pourquoi les spécialistes de la santé mettent toujours en garde contre les symptômes, afin que des réponses adéquates puissent être apportées. Ces symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre et dans leur gravité, mais ils comprennent généralement l'agitation, l'impatience, le stress constant, l'agitation et une grande irritabilité. Dans une spirale plus négative, la fièvre de la cabine peut également provoquer de la léthargie, une tristesse constante, un sentiment de désespoir, une baisse de motivation, une méfiance à l'égard des personnes qui vous entourent, un manque de concentration. Sur un plan plus physique, la fièvre de la cabine peut également affecter le sommeil, provoquer des envies anormales de manger et des changements de poids.

Pendant l'auto-isolement, il est toujours important de surveiller ces symptômes, chez soi et chez les autres. Vivre dans un espace restreint sans pouvoir quitter la sécurité de la maison en rondins peut être décourageant et affecter sérieusement la santé mentale. Le fait que l'hiver arrive et que les jours s'assombrissent dans l'hémisphère nord va certainement apporter encore plus de défis pour la santé de l'esprit.

Comment soigner la fièvre de la cabine

Tout d'abord, il est important de noter que la fièvre des cabanes n'est pas une "maladie" officiellement reconnue. Par conséquent, il n'existe aucun médicament ou remède strict pour la soigner. Cependant, les psychiatres du monde entier sont très conscients de ses symptômes et les prennent très au sérieux.

La principale chose à faire est, quelles que soient les conditions (à moins que la vie ne soit en danger, bien sûr), de sortir et d'interagir avec la nature. C'est particulièrement important pour les personnes qui s'isolent dans des cabanes en rondins et des maisons en bois lamellé-collé vraiment isolées. Prenez le temps de sortir tous les jours si possible, même pour une simple promenade. Cela permettra à votre esprit de comprendre qu'il n'est pas enfermé à l'intérieur et qu'il continuera à fonctionner normalement.

De manière plus générale, et pour les personnes qui s'auto-isolent dans des bureaux de jardin et des chambres de jardin, les conseils sont les suivants : ayez une routine de chaque jour. Fixez des objectifs pour des périodes de temps et travaillez pour atteindre ces objectifs. Faites un minimum d'exercice chaque jour et mangez toujours à intervalles réguliers. Et enfin - et c'est important pour tout le monde - ne laissez pas votre esprit vous jouer des tours. Gardez votre cerveau occupé. Si le travail ne suffit pas, choisissez un passe-temps qui exige des défis mentaux. Ainsi, vous ne vous concentrerez pas sur la claustrophobie et vous engagerez plutôt votre cerveau dans des activités plus productives.

Dernières réflexions

Que vous soyez coincé dans une maison en bois lamellé-collé ou dans une chambre de jardin, prenez soin de vous. La fièvre de la cabine est une maladie qui s'installe lentement. Pourtant, il existe des moyens relativement simples de l'atténuer. Cette pandémie a eu un impact sur toutes nos vies, y compris celle d'Eurodita. Pourtant, même en travaillant à domicile, nous nous sommes encouragés, ainsi que les personnes qui nous entourent, à rester en sécurité, en bonne santé et à retourner au travail avec un esprit et un corps sains. Nous espérons pouvoir vous aider de quelque manière que ce soit, qu'il s'agisse d'un court article sur la fièvre des cabanes ou de plans de maisons en bois lamellé-collé pour s'isoler en toute sécurité.